Concrétisez son projet d'achat immobilier

Les étapes de la concrétisation

Concrétisez votre projet immobilier

Maintenant que votre choix de logement est réalisé, la phase de concrétisation de votre projet immobilier démarre.

Au cours de cette phase, vous devrez :

  • Signer le contrat de réservation
  • Monter le financement de votre projet
  • Signer l’acte authentique chez le notaire

 

Réservez votre bien immobilier

Pour rendre effective la réservation du bien retenu, vous devez signer un contrat de réservation avec le promoteur : ce contrat définit les modalités d’achat de votre bien en VEFA (Vente en l'Etat Futur d'Achèvement). En complément de la signature du contrat de réservation, vous devrez vous acquitter d’un dépôt de garantie d’un montant maximum de 5% du montant de la transaction.

 

Le montage du financement de votre projet immobilier

Pour que le financement ne soit plus un problème, Topaze Promotion vous aide à trouver des solutions.
La question du financement est aujourd’hui au centre de toutes les discussions. Il est la clé de voute de tout projet d’achat immobilier.
Nos conseillers commerciaux vous accompagnent dans cette étape primordiale en identifiant les produits financiers adaptés à votre situation :

  • PTZ+
  • Prêt action logement ou prêt employeur
  • Prêt à l’accession sociale
  • Prêt classique
  • Assurances crédits
  • Etudes personnalisées pour les investisseurs
  • Prêt locatif social

Ils vous apportent leurs expériences et leurs réseaux de contact afin de vous faire obtenir les meilleures conditions.

POUR VOUS ASSURER DE MEILLEURES CONDITIONS DE FINANCEMENT, NOUS VOUS CONSEILLONS D’ACCOMPLIR LES ACTIONS SUIVANTES :

METTEZ EN CONCURENCE LES OFFRES DE CRÉDIT

Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, les offres sont nombreuses et les taux sont négociables, pensez à mettre en concurrence les établissements bancaires.

NÉGOCEZ LES CONDITIONS DE VOTRE FUTUR PRÊT IMMOBILIER

N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en demandant, par exemple, à votre banque de s’aligner sur les meilleures conditions que l’on vous a proposées. Si votre interlocuteur bancaire tient à vous conserver comme client, il fera sans doute les efforts nécessaires ; sinon, n’hésitez pas à aller voir ailleurs.

MONTEZ LE DOSSIER D’EMPRUNT

À cette étape, vous allez devoir fournir un ensemble de justificatifs (bulletins de salaire et / ou avis d’imposition, justificatifs d’identité et de domicile, etc…) qui serviront au montage du dossier d’emprunt auprès de l’organisme que vous aurez choisi.

OBTENEZ L’ACCORD DE PRINCIPE

Après une étude détaillée de votre capacité d’épargne et de votre solvabilité et si tout semble conforme aux informations transmises lors de l’étape d’évaluation, votre partenaire financier vous transmettra son accord de principe, qui ne constitue pas l’offre de prêt définitive mais vous permet de pré-valider votre achat auprès de Topaze Promotion.

OUVREZ UN COMPTE DANS UNE NOUVELLE BANQUE (ÉTAPE OPTIONNELLE)

Si vous obtenez votre prêt immobilier auprès d’une autre banque que celle où vous êtes actuellement, votre nouveau partenaire financier vous demandera probablement de domicilier chez lui tout ou partie de vos comptes. Sachez que ce n’est en aucun cas une obligation et que, depuis 2009, les procédures sont à la charge de la nouvelle banque, le changement effectif intervenant généralement sous 10 jours.

VÉRIFIEZ LE CONTENU DE L’OFFRE (+ DÉLAIS DE RÉFLEXION)

Suite à l’ouverture du compte et après réception de l’ensemble des documents demandés, l’établissement de prêt vous fera parvenir une offre définitive. Celle-ci doit obligatoirement mentionner le coût total du crédit et contenir l’échéancier du remboursement ainsi que les conditions précises (taux effectif global, durée, etc…), sans oublier les coordonnées de la banque, du ou des emprunteurs et des cautions. À partir du lendemain de la réception de cette offre, vous disposez d’un délai incompressible de réflexion de 10 jours.
Sachant que l’offre reste valable durant 30 jours - durant lesquels l’établissement de crédit ne peut plus revenir sur les conditions proposées - inutile de vous précipiter pour prendre votre décision.

 

Concrétisez votre projet immobilierPourquoi choisir un courtier ?

Faire appel à un courtier immobilier vous permet d’obtenir un taux d’intérêt plus avantageux en faisant jouer la concurrence.
Mais le rôle du courtier est loin de s’arrêter là. Topaze Promotion vous en dit plus.

UNE NÉGOCIATION GLOBALE ET PERSONNALISÉE
Même dans une période où les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont particulièrement bas, le courtier peut parvenir, grâce au volume important de dossiers qu’il apporte aux banques, à gagner de 0,1 à 0,3 point de négociation supplémentaire, ce qui est loin d’être négligeable.
Mais le taux n’est pas tout ! Le courtier représente aussi, pour l’emprunteur, un gain de temps précieux de par sa connaissance du marché et des pratiques tarifaires des banques, en fonction de telle ou telle typologie de client.
Cette approche personnalisée vous permet, selon vos besoins et vos exigences, d’obtenir non seulement une bonne solution de financement en matière de durée et de type de prêts, mais aussi de bénéficier d’options et de garanties intéressantes, telles que le report d’échéance ou l’exonération des indemnités en cas de remboursement anticipé.
Enfin, le courtier peut être sollicité pour vous aider à optimiser des plans de financement plus complexes, comme les prêts à taux mixtes (fixes et variables) ou encore les achats via une SCI (Société Civile Immobilière).

L’ASSURANCE DE FAIRE LE BON CHOIX

Le saviez-vous ? Un courtier peut vous faire économiser sur le taux de votre assurance et vous obtenir de meilleures garanties. En effet, aujourd’hui, près des deux tiers des banques acceptent la délégation d’assurance, ce qui signifie que vous pouvez bénéficier, par exemple, d’un taux inférieur de moitié à celui pratiqué via l’assurance groupe de la banque.

COMBIEN ÇA COÛTE ?

La plupart des courtiers se rémunèrent via les commissions versées par les banques partenaires ainsi que par des frais d’honoraires qui sont calculés en fonction du montant du prêt. Parfois, ces frais se substituent à ceux du dossier bancaire.
Quoiqu’il en soit, ces honoraires restent bien inférieurs au montant des économies réalisées grâce à son intervention.
Bien entendu, vous ne déboursez pas d’argent tant que le versement effectif des fonds n’est pas intervenu.

QUELLES GARANTIES ?

Depuis le 1er janvier 2013, les courtiers sont inscrits au fichier de l’Orias, qui leur confère le statut d’intermédiaires en opérations de banque et en service de paiement (IOBSP). De ce fait, leur devoir d’informations et de conseils se voit renforcé.
Ainsi, l’immatriculation sous la catégorie de « courtier » reste de loin la plus exigeante, tant sur le plan de la formation que de la responsabilité civile professionnelle.

 

Concrétisez votre projet immobilierQuelles aides pour quels projets ?

LE PRÊT À TAUX ZÉRO
Le Prêt à Taux Zéro concerne essentiellement les primo accédants de logements neufs. Aucune condition de ressource n’est exigée pour en bénéficier (même si cela conditionne la durée de remboursement) l’intérêt du PTZ reposant, en grande partie, sur le différé de remboursement qu’il permet.
Par exemple, si vous bénéficiez d'un différé de 10 ans, cela signifie que vous ne commencerez à rembourser qu'à compter de la 11ème année. 
Pendant ce temps, vous avez la possibilité de rembourser plus sur votre prêt complémentaire, puisque vous n'aurez pas les mensualités du PTZ +. 
Même si vous n'avez pas droit au différé, le prêt s'étalera sur 12, 16 ou 20 ans selon vos revenus, ce qui reste malgré tout avantageux.

LE PRÊT ACTION LOGEMENT

Nouvelle appellation du prêt « 1% employeur », le Prêt Action Logement s'adresse aux salariés ou aux retraités des entreprises de 10 salariés et plus, dans le cadre de l’acquisition d’un logement neuf (résidence principale) respectant les conditions de performance énergétique.
Il vous permet d'obtenir un taux très avantageux de 1,75% pour un montant de 7000 € à 25 000 €, selon la zone d’implantation du bien, sur une durée maximale de 20 ans.

Attention cependant aux points suivants :

  • Ce financement ne peut dépasser 30% du coût total de l’opération.
  • L’employeur peut choisir d’accorder un ordre de priorité parmi ses employés selon leur ancienneté, leur situation familiale ou leurs impératifs de mobilité géographique, ou encore avoir utilisé la totalité de sa contribution pour l’année en cours.
  • Cet avantage salarial n’étant pas lié au contrat de travail, le départ de l’entreprise ne signifie pas la perte du crédit.

 

Le Prêt d’Accession Sociale

Le Prêt d'Accession Sociale (PAS) est une forme de prêt conventionné. 
Il est proposé par des établissements financiers qui ont signé une convention avec l'Etat, qui le garantit. L'utilisation de ce prêt immobilier est exclusivement réservée au financement d'une résidence principale. 
Pour avoir droit au PAS, certaines conditions sont imposées. 
Il faut, tout d'abord, être français et vivre au moins huit mois par an dans le logement. Enfin, les revenus imposables de référence doivent être inférieurs à certains plafonds.
Des surfaces minimales d'habitation sont également demandées.
 
Ce prêt a l'avantage, comme le prêt conventionné classique, de donner accès à l'APL (Aide Personnalisée au Logement) qui sera directement versée à l'organisme emprunteur pour faire baisser automatiquement les mensualités de remboursement. 
Il est possible de cumuler d'autres dispositifs très intéressants, comme le prêt à 0% et le PEL (Plan Epargne Logement).

 

L’acte d’achat immobilier : concrètement, comment ça va se passer ?

Une fois l’ensemble du financement finalisé, le projet d'acte vous est adressé par le notaire, au moins un mois avant la date prévue pour la signature. 
Un délai que vous devez mettre à profit pour en étudier attentivement le contenu, car vous ne pourrez plus changer d'avis ultérieurement.
Cet acte de vente contient la description précise et définitive du logement et de l'immeuble : plan coté, surfaces, équipements collectifs, etc. 
Vous êtes également destinataire du règlement de copropriété qui vous informe des éventuelles clauses limitant l'usage du bien (interdiction d'activités, etc…)
L'acte de vente doit naturellement indiquer le prix de vente définitif du bien et les modalités de paiement échelonné. 
Vous devrez, en effet, payer votre logement au fur et à mesure de l'achèvement des travaux. 
À la signature de cet acte, vous devenez légalement propriétaire de votre bien.

 

Notre engagement

Vous accompagner pour que la concrétisation de votre projet soit la plus fluide possible.

Je suis intéressé(e)

Ce bien immobiler vous intéresse ?

Demandez une étude de financement gratuite ou un rendez-vous de présentation détaillée de la résidence.

*Champs obligatoires